QUAND DEBUTA LA GRANDE GUERRE… UNE CONFERENCE DE RENE HENRY POUR SE SOUVENIR

Les Associations patriotiques d’Aywaille et le P.A.C. Aywaille se sont associés pour donner une dimension supplémentaire aux traditionnelles commémorations organisées en ce jour anniversaire de l’Armistice. En effet, avant les dépôts de fleurs sur  tous les monuments de la commune ; le temps du souvenir débutera dès le jeudi 10 novembre, à 19h30, en la salle le Century, avenue Cornesse n°66 à Aywaille, où vous êtes conviés à la conférence que j’aurai l’honneur de vous donner sous le titre de « Quand débuta la Grande Guerre… »

Les quelques lignes qui suivent vous présenteront brièvement le contenu de l’exposé que je ferai en prélude aux manifestations patriotiques du lendemain. Vous y êtes bien évidemment toutes et tous chaleureusement conviés.

Aux premiers jours d’août 1914, les Belges ne savaient plus ce que pouvait être une guerre…

Depuis 1815 et Waterloo, on ne s’était plus battu sur le sol du pays – hormis bien sûr les quelques combats contre le pouvoir orangiste en 1830.

Le contexte politique du pays, influencé par les vives tensions internationales, est très particulier. Le Roi Albert Ier intervient personnellement pour tenter de créer un esprit d’union nationale et prend des initiatives politiques très novatrices. Les chambres sont réunies quand l’annonce de la violation du territoire national est transmise aux parlementaires.

La guerre commençait avec son abominable lot d’horreurs et de massacres qui n’épargnèrent pas notre région…

Dès les premiers jours de ce que l’histoire appellera la « Grande Guerre », le quotidien des Belges sera très rapidement et très profondément bouleversé.

C’est à la rencontre de ces énormes bouleversements que cet exposé vous invite. Il ne sera guère question dans mes propos d’opérations militaires ; en effet, ma volonté réside plutôt dans l’envie de vous présenter, de vous expliquer et de vous commenter ce à quoi les Belges durent très vite se soumettre car, en moins d’un mois, toute l’administration du pays est sous le contrôle strict de l’occupant et, en trois mois, le pays est à 90% sous le contrôle de l’administration allemande.

001

Document appartenant aux collections de M. Freddy Lemaire à Aywaille, extrait de R. HENRY, Aywaille, Chronique illustrée du XXe siècle, Dricot, 2006

Etudier cette période, c’est se lancer à la découverte de réalités surprenantes tant au point de vue de l’organisation politique du pays que de la vie dans nos communes. Faim, terreur, répression sévère, réquisitions multiples et incessantes sont les maîtres-mots d’une époque dont le ressenti traversera les générations dans la population.

Cette conférence insistera sur quelques aspects primordiaux caractérisant cette abominable guerre : le ravitaillement et le secours  apporté par les nations du globe à la « pauvre petite Belgique », la mobilisation des autorités communales, le rôle tenu par les femmes, l’action du cardinal Mercier… en fait tout ce qui permettra de comprendre comment, dans nos communes, il a été possible de surmonter cette longue et pénible épreuve.

Au nom des Associations patriotiques d’Aywaille et du P.A.C. Aywaille, j’espère de tout cœur vous rencontrer nombreuses et nombreux à cette soirée du souvenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s