MARATHON EN ARDENNE – L’AUDACIEUSE MISSION DE PROTECTION D’ACIATEURS ALLIES EN 1944

MARATHON EN ARDENNE – L’AUDACIEUSE MISSION DE PROTECTION D’AVIATEURS ALLIES EN 1944

Sans doute que, pas plus que moi, vous n’avez jamais entendu parler de cette très audacieuse mission « Marathon » qui, durant l’été 1944 et grâce à l’action de plusieurs dizaines de patriotes belges, a permis d’assurer la protection de plus d’une centaine d’aviateurs alliés tombés sur notre sol. Monsieur Maurice Petit, fidèle lecteur et contributeur de la Petite Gazette et inlassable chercheur passionné de tout ce qui a trait notamment aux Agents de Renseignements et d’Action, ces Résistants que l’on connaît désormais un peu mieux grâce à ses publications.

Cette mission « Marathon » déborde de nos frontières et si elle est bien connue, et reconnue, en France, elle était jusqu’à ce jour presque totalement inconnue chez nous. Maurice Petit répare cette injustice flagrante en nous proposant cette époustouflante étude. L’auteur pose très précisément le décor historique qui verra le développement de ces multiples filières d’évasion qui, grâce à la totale abnégation de nombreux patriotes, permirent le regroupement de ces aviateurs alliés et leur mise en sécurité dans des camps établis dans la forêt d’Ardenne jusqu’à la Libération.

Cet ouvrage, très richement illustré de photographies et de documents divers, vous emmène à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui assurèrent la réussite de cette téméraire mission. C’est en effet à elles et à eux que l’auteur veut rendre un légitime hommage, à tous ces Résistants sans armes qui, au péril de leur vie, permirent la réussite de cette mission. Au travers de très nombreux témoignages patiemment extraits des archives où ils reposaient et traités avec une extrême rigueur scientifique, Maurice Petit nous plonge directement dans l’action des protagonistes de cette mission en nous faisant suivre divers itinéraires adoptés par les filières d’extraction et d’évasion, en y ajoutant les récits de plusieurs aviateurs ayant bénéficié de l’aide précieuse des anonymes épris de liberté qui les secoururent et en nous faisant même vivre le quotidien de ces camps de fortune établis à Beffe (Rendeux), Porcheresse (Daverdisse), Villance (Libin), Acremont (Bertrix), Bohan (Vresse s/Semois) et La Cornette (Bouillon).

Cet ouvrage se dévore avec avidité, le texte est très agréablement soutenu par une mise en page soignée et, bien évidemment, par le style de son auteur, à la fois précis et alerte, qui soutient généreusement le côté très aventureux de cette mission.

Vous vous laisserez emporter par le destin de ces femmes et de ces hommes se mettant au service de ces aviateurs, inconnus pour eux mais porteurs de tant de libertés à retrouver. Merci à Monsieur Maurice Petit d’avoir levé pour nous le voile sombre de la discrétion qui plongeait dans les profondeurs de l’oubli cette incroyable mission et ces extraordinaires acteurs de chez nous. Comme moi, vous serez, j’en suis convaincu, passionnés par la découverte de cet épisode de fin de guerre.

« Marathon en Ardenne » compte 200 pages, en quadrichromie, au format 230 x 270 mm. Il est agrémenté de près d’une centaine de photos, plans, schémas et listes.

Le livre est mis en vente à partir du 22 septembre au prix de 20 €. Il est disponible chez l’éditeur, le Famenne & Art Museum, 17 Rue du Commerce 6900 Marche-en-Famenne. Il peut aussi être commandé en versant 30 € (dont 10 € pour couvrir les frais d’emballage et d’envoi BePack24hr) au compte BE37 0004 5437 0228 d’ARA LUXNAM, rue Pré à la Fontaine 17, 5100 WEPION, sans oublier de mentionner avec précision l’adresse d’envoi

Une réflexion sur “MARATHON EN ARDENNE – L’AUDACIEUSE MISSION DE PROTECTION D’ACIATEURS ALLIES EN 1944

  1. J’ai moi-même assisté au sauvetage d’un aviateur américain,tombé dans les bois de Martinrive (Aywaille) et qui était affolé ,pensant être tombé chez les allemands !Nous l’avons aidé à ramasser son parachute et l’avons hébergé au Château de Martinrive. Mon père récupérait l’aluminium des carcasses d’avions pour fabriquer gamelles et couverts dans sa fonderie d’Herstal et destinés aux Alliés

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s