LA SOCIETE D’AUTOBUS BURNAY-COMBES A FORRIERES

Un chercheur britannique, Mr John Smith, fait appel à vos souvenirs et à vos documents pour compléter une recherche qu’il mène sur cette société d’autobus de Forrières.

Avec MM. Alain Canneel et David Ullens, deux fidèles de La Petite Gazette, Mr John Smith a dressé un historique succinct de cette société:

« La gare de Forrières fut ouverte en 1858.  A la même époque, les communes d’Ambly et de Nassogne furent reliées à Forrières par une malle-poste, exploitée par la famille Pellegrin, propriétaire de l’hôtel du même nom face de la gare de Forrières.

Au début de 1923, un service régulier d’autobus Forrières – Ambly-Nassogne fut confié par la commune à Maurice Burnay, originaire de Fauvilliers. Ce service, une des premières lignes d’autobus en Belgique,  remplaça la malle-poste. Maurice Burnay épousa Anna Pellegrin, avec qui il prit plus tard la gestion de l’Hôtel Pellegrin.  Il commença aussi un service d’autobus Forrières–Jemelle et d’autres lignes plus tard pour le compte de la SNCB.

nassogne bus

Cette photo de l’arrêt de l’autobus à Nassogne date approximativement de 1925.

En 1934, Maurice Burnay et ses frères ont gagné une grosse somme à la Loterie coloniale.  Maurice  a utilisé sa part pour acheter son premier autocar. Deux hangars pour autobus et autocars furent construits à droite de l‘Hôtel Pellegrin.

A l’exode de 1940, Maurice, sa femme et leur fille unique, Marie-Thérèse, ont fui avec au moins un des bus vers un village près de Montpellier, y exploitant même une ligne locale.  Pendant leur séjour en France, Marie-Thérèse rencontra un Français, André Combes et l’épousa. Lors leur retour en Belgique, après la libération, André seconda son beau-père Maurice dans son entreprise, puis lui succéda.

002

Forrières – place de la gare – vers 1960

La firme conserva la dénomination Burnay-Combes jusqu’à sa reprise en 1991 par la s.a. Lambert-Bozet de Neufchâteau (Groupe Penning).  Cette dernière a toujours un dépôt à On, y exploitant des services liés par contrat à la TEC. »

Pour compléter et illustrer son travail, Mr John Smith est à la recherche de photographies des autobus et autocars de cette firme durant la période 1930 – 1970. Pourrez-vous l’aider ? D’ores et déjà, ce correspondant britannique vous remercie de votre précieuse contribution à sa recherche.

Voici le document transmis par M. J. Paquet  (voir commentaire ci-dessous)

NASSOGNE TICKET

La parution de cet appel aux lecteurs dans l’édition « papier » de La Petite Gazette du 17 août 2016 a attiré l’attention de Monsieur Luc Gabriel. Ce lecteur me permet de vous proposer de découvrir les documents ci-dessous:

En effet, m’écrit-il :« Je connais cette société car mon père en a été le gérant durant de nombreuses années, j’espère que ces documents pourront enrichir quelque peu les recherches de Mr Smith et, si jamais je fais d’autres trouvailles, je vous les ferai parvenir.

Bus burnay 1

Bus Burnay 2

Bus Burnay 3

Bus Burnay 5

Bus Burnay 4

Monsieur Maurice Trembloy, de Hargimont, a eu l’extrême gentillesse d’extraire de son incroyable collection de cartes postales de Nassogne, les deux intéressants documents que je puis vous présenter aujourd’hui.

cartes

 En outre, mon correspondant nous communique cette information :

« J‘ai connu quatre chauffeurs des bus BURNAY, dans les années 1960.

Il s’agit d’André Combe, de nationalité française, de Charles Dermience (décédé), de Florent Bouchat (décédé), de Joseph Gabriel (décédé) et de François Hardenne
cartes1

Monsieur Maurice Trembloy m’a également raconté cette anecdote qu’il tient de son beau-père, qui fut sabotier.

« Au lendemain de la guerre, quand un bus Burnay ramenait au village un prisonnier de guerre qui rentrait via la gare de Forrières, le chauffeur indiquait la présence du soldat dans son bus en accrochant un drapeau aux couleurs nationales à son pare-choc.

Un habitant du village grimpait dans le clocher de l’église pour appréhender le plus rapidement possible l’arrivée du bus et de son passager tant attendu. Dès qu’il apercevait le drapeau, il faisait alors résonner les cloches de l’église afin que la population se rassemble pour accueillir l’enfant du pays qui rentrait après sa longue captivité. »

Un grand merci à M. Trembloy pour ses précieuses informations et ses intéressants documents.

11 réflexions sur “LA SOCIETE D’AUTOBUS BURNAY-COMBES A FORRIERES

  1. Bonjour,
    Habitant de Forrières et ayant réalisé le site en annexe, j’espère contribuer au recherche de ce Monsieur.
    D’un autre côté, est-il possible de compléter mon site avec ses informations?
    Toujours à votre disposition.
    Dock José

    J'aime

    1. Merci Monsieur Dock.
      Le but de La Petite Gazette, qu’elle soit en version papier ou en version électronique, est le même, à savoir faire mieux connaître l’histoire de notre région. Aussi, pourrez-vous évidemment partager les informations que vous découvrirez sur lapetitegazette.net en en indiquant simplement la source.
      Très cordialement,
      René Henry

      J'aime

  2. je suis rentré chez Burnay en janvier 1971 comme chauffeur; à cette date, j’ai connu tous les changements, je suis resté 42 ans dans toutes les sociétés, comme le dit bien Luc Gabriel, car j’ai travaillé avec son papa. Après Burnay, Burnay Combes, société coopérative Burnay-Combes, anciennes ets Burnay-Combes, Lambert-Bozet(s.a. Penning) et Penning et depuis quelques années Keolis (chemins de fer Francais). En 1987 je suis devenu responsable des dépots de ON-Ciney-Wellin, j’ai été pensionné en mai 2012.
    Bien à vous et à votre service. Georges Rossi

    J'aime

  3. Je trouve votre article très intéressant et excitant à la fois, pour la bonne et simple raison que Maurice Burnay n’est autre que mon oncle…Ces photos me touchent et je transmets l’Email à ma famille qui réside toujours dans la région de Forrières…peut-être mes frères et soeurs disposent-ils d’autres infos à ce sujet!?
    Mais qui est ce Mr John Smith? Que cherche-t-il?

    J'aime

    1. Madame Gilson-Burnay,
      Je n’ai malheureusement guère d’autres informations que celles déjà publiées. Mr Smith
      s’est adressé à La Petite Gazette sur les conseils d’amateurs d’histoire régionale et d’historiens locaux avec l’aide desquels il a rédigé le petit historique de la société que vous avez pu lire. Sa recherche porte en priorité sur de l’iconographie : les photos des véhicules – autobus et autocars – de cette société de Forrières.
      Merci de relayer la recherche auprès de votre famille.
      Très cordialement,
      René Henry

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s