LES AUTOMOBILES SPRINGUEL A HUY

CONNAISSEZ-VOUS CES SOMPTUEUSES VOITURES CONSTRUITES A HUY AVANT 1914 ?

Monsieur Henri Delgoffe, de Villers-le-Bouillet, s’adresse à vous dans l’espoir de réunir des informations pouvant contribuer à la concrétisation d’un ambitieux projet. Il vous explique :

« Nous sommes une association d’amateur de voitures anciennes regroupés au sein de l’ASBL Autoretromosan et, avec des membres de la famille du constructeur et quelques historiens, nous avons comme projet de reconstruire une automobile Springuel (modèle de course).

Springuel 1912

Springuel 1912

Ces voitures, aussi bien sportives que luxueuses, ont été construites à Huy entre 1907 et 1914. Les sportives ont remporté de nombreuses courses comme la course de côte de Huy, le GP d’Ostende, le GP de Spa ou le Grand prix de Rosario en Argentine. Quant aux véhicules de luxe, ils ont fait le bonheur, entre autres, du Notaire Schoguel de Ciney, du notaire Kleiderman de Liège, du bourgmestre de Blankenberghe, du Baron de Garcia de la Vega, de Namur, du Comte d’Aspremont de Barvaux, du Baron de Radtzytsky d’Ouffet, de  la famille Zurstrassen de Verviers, de la famille Delloye de Huy, de la famille de Lamine de Herve, de la famille de Pierpont, du baron Poswick et d’autres, en Angleterre, en France, en Argentine etc. L’Ecole des Arts et Métiers de Bruxelles en possédait une également.

Au début de la guerre 14-18, Jules Springuel (le constructeur) a refusé de collaborer avec l’occupant. Les Allemands se sont alors emparés de toutes les voitures finies, de celles en cours de construction, des pièces détachées, des plans etc. et les ont envoyés en Allemagne par chemin de fer pour une destination qui nous est inconnue.

Springuel%2024-30

A notre connaissance, des plus de 1000 voitures construites, il ne reste aucun exemplaire. C’est pour cela que nous faisons appel aux lecteurs de La Petite Gazette pour que, s’ils possédaient le moindre document, la moindre pièce, la moindre photo, la moindre information ils nous en fassent partager la connaissance. »

Plus d’informations sur les voitures sur le site: http://www.springuel.be

Mon correspondant précise que « la Gazette de Huy, qui a été la propriété d’Eugène Godin autre grand industriel de Huy, racontait tous les évènements de la ville de Huy et a probablement relaté le sac des usine Springuel par les Allemands et l’embarquement du patrimoine Springuel dans le train pour l’Allemagne. Cet épisode nous intéresse particulièrement pour connaître la destination du train. » Si l’un ou l’autre lecteur lisant ces lignes possèdent des exemplaires de ce journal, il serait vraiment précieux qu’il puisse vérifier si les documents en sa possession ne mentionnent pas des informations qui pourraient se révéler capitales pour la suite du projet évoqué par Monsieur Henri Delgoffe.

Voici encore une remarquable occasion de rappeler l’extraordinaire passé industriel de nos régions ; si vous le pouvez, n’hésitez surtout pas à y contribuer.

 

Je me suis évidemment plongé dans les archives de La Petite Gazette car je savais que le sujet y avait déjà été abordé. Voici ce que j’y ai retrouvé…

Dans La Petite Gazette du 26 août 2005, Monsieur Martin Huwart, de Ville-au-Bois, avait présenté une photographie de la berline Imperia de son arrière-grand-père, Edouard Huwart.

La voiture, précisait mon correspondant, avait été carrossée par les frères Gamette, de Liège ; puis il ajoutait que « son fils aîné, Maurice, ayant épousé une hutoise, devint actionnaire des Automobiles Springuel, qui fusionnèrent avec Impéria après 1911. Je possède le catalogue de l’époque et l’avance technique des autos Springuel était impressionnante. Je crois qu’elles ont gagné une belle liste de compétitions.

 La Petite Gazette du 16 septembre 2005

AU SUJET DES AUTOMOBILES SPRINGUEL

C’est M. Huwart, de Ville-au-Bois, qui a récemment évoqué cette marque ; M. Hervé Springuel, un descendant de cette famille de constructeurs, apporte quelques éléments et fait, à son tour, appel à vous et à votre documentation et à vos connaissances.

springuel écusson

 

 

 

« Je fais partie de la famille des constructeurs et suis évidemment intéressé par toute documentation concernant ces voitures.

Malheureusement, à ma connaissance, il n’existe plus de châssis visible.

Les voitures Springuel ont effectivement gagné de très nombreuses courses.

Pour le plaisir des lecteurs, je joins ces photographies extraites d’un catalogue de l’année 1913 prouvant ces succès.

springuel 12028

 Lamarche sur 12 HP Springuel, classé premier dans toutes les épreuves d’Ostende, Calais, Boulogne et Le Touquet. Gagnant de la Coupe de l’Automobile Club de Boulogne.

La Société des Automobiles Springuel, absorbée par l’exécution de commandes importantes dont la livraison ne souffrait aucun retard, ainsi que par l’installation et l’organisation de nouveaux ateliers, ne put prendre part à aucune course en 1912. Il faut toutefois remarquer que les temps et rendements établis par les voitures Springuel en 1911 ne furent pas battus en 1912 et l’on peut en conclure que si ces voitures avaient pris part aux courses cette année-là, elles auraient triomphé comme les années précédentes, ce qui est d’ailleurs confirmé par leurs brillantes victoires de 1913. springuel 3

Coupe de la Meuse 1913. L’équipe des 3 voitures Springuel victorieuses. Au centre, Durtal, 1er du classement général (Course), à droite, Gallis, 2e du classement général (Course), à gauche, Klinkhamers, 1er du classement général (Sport)

En 1913,

Meeting de Huy : 6 premières places. Une 12 HP Springuel (75 X 120) atteint la vitesse de 122 Km. à l’heure.

Rallye Automobile d’Ostende : une seule voiture engagée se classe première du classement général des voitures de course et obtient le meilleur rendement de la journée.

Meeting d’Ostende :  3 premières places.

Course de Béthane : Coupe de la Meuse, voitures de course. Classement général : 1er Durtal sur 12 HP Springuel, qui gagne la Coupe de la Meuse en escalandant la terrible côte de la Baraque Michel à plus de 93 Km. à l’heure et obtient un rendement de 200 points (record). 2e Gallis sur 12 HP Springuel, à 9O,5 Km. à l’heure et obtient 193,6 points. Le concurrent classé immédiatement après obtient 165 points.

Voitures de sport, classement général : 1er Klinkhamers sur 12 HP Springuel, à une vitesse de 83 Km. à l’heure, avec un poids de plus de 1200 kilos et qui obtient 179,6 points et gagne la Coupe de l’Automibile Club Verviétois. Le concurrent classé immédiatement après obtient 143,2 points.

Toutes les informations peuvent m’être communiquées par mail springuel.expert@skynet.be »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s