LA CHANDELEUR : UN CONDENSE DE TRADITIONS AUX ORIGINES TRES ANCIENNES ET MULTIPLES UNE CONFERENCE LE 12 FEVRIER A COMBLAIN-AU-PONT

Aujourd’hui, pour tout le monde, la Chandeleur c’est le jour des crêpes et les dépliants publicitaires ne manquent de le rappeler en proposant de multiples offres sur les poêles et tous les ingrédients nécessaires à la confection de ces délices. Et pourtant, la Chandeleur a une histoire passionnante qui conduit le chercheur à parcourir les siècles lointains à la rencontre de traditions spécifiques à plusieurs civilisations antiques et à leurs croyances religieuses.

Le Musée du Pays d’Ourte-Amblève, à Comblain-au-Pont, vous invite, le dimanche 12 février prochain, dès 14h30, à découvrir les multiples traditions qui, au fil des siècles, ont été respectées chaque début février. Comme guide de cette excursion dans le passé, le Musée a choisi René Henry, le chroniqueur historique que vous connaissez bien, notamment grâce à La Petite Gazette que vous lisez chaque semaine, dans le Vlan-Les Annonces, depuis 18 ans.

Chez les Celtes, le début du « p’tit meûs » connaît la fête d’Imbolc, une fête solaire que, bien plus tard, l’Eglise récupèrera sous le vocable de la Sainte-Brigitte. Chez les Romains, ce sont les Lupercales qui donnent lieu à des festivités dédiées à la fécondité des humains et des animaux. A la même période, des processions étaient menées dans les champs afin de les purifier après l’hiver. Au Ve siècle, le pape instaura la chandeleur, fête de la lumière. C’est aussi le quarantième jour suivant la naissance de Jésus et, dès lors, jour des relevailles de Marie.

chandeleurCe rapide aperçu historique vous laisse supposer combien de coutumes, de traditions et de rituels ont été engendrés par ces fêtes; nombre de ces manifestations directement issues de ces siècles lointains sont toujours respectées de nos jours, même si leurs origines sont généralement méconnues. C’est le jour de la Chandeleur qu’à Liège, en la cathédrale Saint-Lambert, le grand lustre aux mille chandelles, appelé aussi « la couronne de lumière », était allumé. Le cierge bénit ce jour protège la maison dont le maître fera le tour de ses biens le cierge allumé, il le trempera même dans l’eau destinée au bétail. Le soir de la Chandeleur, les macrales s’offrent un dernier grand sabbat avant le retour des longues journées…

René Henry vous guidera à la rencontre de ces traditions anciennes, vous expliquera comment l’Eglise les a transformées dans sa volonté d’éradiquer toutes les traces des cultes anciens qu’elle qualifia bien vite de païens; ainsi il en viendra, grâce à de nombreux exemples puisés dans notre environnement proche,  à évoquer les chapelles de chez nous qui, pour nombre d’entre elles, voient toujours se côtoyer d’antiques rites païens et de vénérables pratiques de piété populaire.

Après la séance de dédicace de son dernier ouvrage paru « Les Vertiges du Passé – Nos Chapelles,  vous serez conviés à un goûter, des crêpes évidemment, proposé à un prix démocratique.

Entrée gratuite, mais Inscription souhaitée en ligne, http://www.musee-ourthe-ambleve.be, par téléphone au 04 369 99 76.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s