ROMMEL – EN POINTE DU BLITZKRIEG DE L’ARDENNE A LA MANCHE

Erwin Rommel, vous connaissez ? A cette question, tout le monde est d’emblée tenté de répondre par l’affirmative et d’étayer sa réponse par l’énumération de quelques lieux communs : le renard du désert, le meneur d’hommes, le responsable du Mur de l’Atlantique…001
L’ouvrage qu’Hugues Wenkin vient de signer aux éditions Weyrich de Neufchâteau va, dès ses première pages, bousculer vos certitudes en vous faisant découvrir l’enfance et l’adolescence du futur maréchal jusqu’à son entrée, à 19 ans, en qualité d’élève officier à l’Infanterie – Regiment 124 du royaume de Wurtemberg où, dès la première année, ses états de service mentionnent cet avis visionnaire de ses supérieurs : « … Il fera sans doute un officier hors pair… »
Avec son régiment, il participera, en août 1914, à la bataille des frontières et ce sont les propos même du jeune lieutenant qui évoquent son baptême du feu, son premier contact avec des soldats français, son premier assaut à la baïonnette et … sa première blessure par balle.
L’auteur nous raconte ensuite, avec force détails nous plongeant dans le feu de l’action, les divers engagements commandés par Rommel ou auxquels il participa avec ses hommes faisant apparaître, déjà et à chaque fois, la témérité du jeune officier. Après la Gaume, c’est dans les Vosges qu’il combat, puis en Roumanie et en Italie avant de terminer la Grande Guerre dans un état-major sur le front français. Il a été promu capitaine et décoré, pour ses hauts faits d’armes, de la croix « pour le mérite », la plus haute décoration impériale allemande.
Hugues Wenkin détaille l’entre-deux-guerres de Rommel : son passage, en tant qu’instructeur, à l’école militaire d’infanterie de Dresde, sa promotion au grade de major, son affectation au commandement d’une unité d’élite de chasseurs de montagne, la publication de son livre de tactique d’infanterie « L’infanterie attaque », sa première rencontre avec le chancelier Hitler et jusqu’à sa promotion au grade de général de brigade, commandant la toute nouvelle 7. Panzer-Division, dont l’auteur explique utilement la genèse avant de détailler la stratégie allemande et les plans français et belge de mai 1940. Dès le 10 mai 1940, Rommel est en première ligne, à Cherain puis à Chabrehez…
La progression et les combats dans nos régions sont largement commentés : Marcourt, La Roche, Marloie, Marche, Ciney puis la Meuse, Yvoir, Dinant, Bouvignes… Enfin la campagne de France est présentée et expliquée par le menu.
De nombreuses photographies, de très utiles plans, à la lisibilité parfaite, et de multiples outils (tableau de correspondance des grades, signes tactiques vulgarisés, échelons tactiques, lexique des termes allemands) viennent parfaitement étayer les propos de l’auteur.
Cet ouvrage ravira les spécialistes et les amateurs de tactique militaire, mais il comblera tout autant le simple curieux soucieux de comprendre Rommel l’homme, le chef, le chanceux, ainsi qu’il se dévoile quelque peu dans ses carnets de notes, dans lesquels puise Hugues Wenkin. Les analyses et le style de l’auteur sont limpides et permettent à tous les lecteurs, profanes ou avertis, de tirer parti de la lecture de cette étude levant le voile sur la période la plus méconnue de la vie de Rommel.
Ce livre relié de 210 pages, richement illustré de photos provenant des U.S.A, mais aussi de collections particulières ou du Musée des Chasseurs ardennais est distribué dans toutes les bonnes librairies de la région et proposé au prix de 32€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s