Y A-T-IL EU UN EMBARCADERE A LOGNE?

Le remarquable site du château fort de Logne attire de nombreux visiteurs et un excellent accueil leur est réservé. Toujours dans le souci de mieux faire connaître cet extraordinaire témoin de notre patrimoine historique et de permettre à tout qui le visite de bien comprendre l’animation a été la sienne et le rôle qu’il a tenu jusqu’à sa destruction, une équipe travaille à la mise en place d’un sentier de découverte autour du château fort, ce sera le Circum Castellum ».

Madame Alice Henning qui travaille à la réussite de projet vous explique en quoi vous pouvez être très utiles : « Différents points d’intérêt que nous aimerions présenter au public ont d’ores et déjà été sélectionnés (grotte sous le château, pelouse calcaire, petit anticlinal, ancien village de Logne, voie à ornières…), parmi ces points : le fameux « embarcadère ».

Embarcadère (1)(1)

 

 

 

La première question est de savoir s’il s’agit bien d’un embarcadère. Il est situé au bas du château de Logne en bord d’Ourthe au lieu-dit Champoûtre.

(N.D.L.R. Il me semble que ce toponyme mériterait également d’être analysé… Parmi les passionnés de toponymie qui lisent ces lignes, s’en trouvera-t-il un qui pourra nous éclairer à ce propos ?)

 

 

 

André Nelissen parle d’un chemin de Halage dans son ouvrage « Mille ans de navigation sur l’Ourthe et ses affluents » à la p. 185. L’embarcadère aurait été fabriqué avec les pierres du puits du château fort démoli en 1521.

(N.D.L.R. Vu la taille de ces pierres, je serais fort surpris que l’on puisse leur attribuer pareille origine… Les dimensions du puits, sa profondeur et surtout la « qualité » des outils employés pour le creuser n’ont certainement pas dû permettre d’en extraire des pierres de pareille dimension…)

Une autre question est de savoir de quand il date. Est-il contemporain ou antérieur à la maison éclusière et à l’écluse non achevée? Tout deux sont construits dans le contexte du projet de canalisation de l’Ourthe à quelques dizaines de mètres en amont. Il serait également intéressant de savoir ce que l’on embarquait. D’avance, je remercie chaleureusement tout qui pourra nous apporter quelques éléments  permettant de faire progresser cette recherche. »

J’espère que vous vous passionnerez pour cette recherche car elle devrait se révéler passionnante.

La Petite Gazette du 24 août 2016

Y A-T-IL EU UN EMBARDERE AU PIED DE LA FORTERESSE DE LOGNE ?

Vous vous souvenez de la question que vous posait alors l’équipe chargée de développer encore l’attrait de ce remarquable site et qui veut développer un circuit pédestre aux alentours du château.

Monsieur Georges Donneaux, d’Angleur, apporte quelques précisions :

« Cet embarcadère, je pense, servait à charger du minerai sur de grosses barques à destination du bassin liégeois. Je pense aussi qu’il y avait déjà un point de chargement avant les travaux de canalisation de l’Ourthe.

Ce sentier était un chemin de halage construit sous la domination hollandaise. Il y avait aussi un barrage, aujourd’hui disparu – victime de fortes crues – et les bases d’une écluse face à la maison de l’éclusier. Ce chemin de halage était construit avec d’énormes pierres de taille « empruntées » au château fort. Certains détails ne laissent aucun doute là-dessus. Ces pierres pesaient de 100 à 4 àu 500 kg.

Hélas ce chemin a disparu il y a une vingtaine d’années ou plus car le temps l’a miné et il a été remplacé par un autre chemin fait de pierres et de béton. Etant originaire de Logne, j’ai parcouru ce site durant plus de 60 ans sauf par temps de crue car il était alors sous eau et y existait un courant très fort. »

Une réflexion sur “Y A-T-IL EU UN EMBARCADERE A LOGNE?

  1. Bonjour,

    Un de mes amis dont la famille a une ancienne maison non loin, m’envoie ce petit mot:

    « Je savais que du temps d’Erard de la Mark, des chalands descendaient l’Ourthe et étaient arraisonnés et pillés par les occupants du château. Ces chalands transportaient du minerais (parait-il) C’est pour cette raison qu’un lieutenant de Charles Quint a détruit le château et exigé que les moines de Stavelot dont dépendait Logne ne le reconstruisent pas et les pierres ont permis de construire notre maison en 1579. J Voilà pour la petite histoire »

    Bien à vous

    Dominique Lamalle

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s